La discrimination au travail expliquée

MONDE DU TRAVAIL : Même en période de crise sanitaire, il est possible de recruter des talents étrangers. Procédures, entrevues à distance, constitution en société, nous expliquons comment procéder.

A découvrir également : Comment rédiger une offre d'emploi ?

Les mesures à prendre

L’ embauche d’un ressortissant de l’Union européenne reste la plus simple : aucune autorisation de travail n’est requise pour rejoindre une entreprise en France, une pièce d’identité valide suffit. La procédure est différente pour les autres citoyens étrangers. L’employeur ou DRH doit exiger un permis de travail (visa, autorisation de travail temporaire, carte de séjour spécifique…) avant d’emmener ce futur salarié en France.

A lire également : Comment rendre attractive une offre d'emploi ?

Ce dernier peut demander un permis de séjour « Talent Passeport » auprès du consulat français de votre pays. Ce permis de séjour valide pour quatre ans et renouvelable exempte la demande d’autorisation de travail au sein de la Direction (Direction générale Entreprise régionale, concurrence, travail et emploi). En raison de la pandémie de Covid-19, sa période de validité a été automatiquement prolongée de six mois.

Bien mener des entrevues à distance

Le recrutement en période de crise sanitaire implique également la réalisation d’entrevues à distance. Bien que la plupart des entreprises soient maintenant enracinées dans des entretiens vidéo, il est nécessaire de vérifier certains éléments avant de signer le contrat de travail. Au-delà des compétences techniques, les compétences non techniques prennent toute leur importance en ces temps difficiles.

Les nouveaux entrepreneurs doivent être adaptables, agiles, autonomes, capables de prendre des initiatives… Il peut être utile d’énumérer les qualités nécessaires au poste et de passer les tests de personnalité en ligne pour vérifier l’adaptabilité du candidat au changement et à ses futures conditions de travail.

Calme à la

candidats

Le développement des ressources humaines devrait également être consacré du temps à rassurer ces profils qui peuvent hésiter à quitter votre entreprise pour entreprendre une expérience internationale. Jouer à la carte de transparence est essentiel à ce stade.

Toutes les conditions de travail doivent être détaillées, les mesures sanitaires mises en œuvre bien expliquées et indiquer la situation de l’entreprise. Le candidat doit être en mesure de signer en toute connaissance de cause.

Incorporation renforcée

Enfin, la phase d’intégration dans l’entreprise ne doit pas être négligée. Avant d’arriver, la nouvelle recrue sera reconnaissante de recevoir par e-mail un kit de bienvenue avec l’organigramme, une présentation vidéo de l’entreprise, un code d’accès serveur et tout autre élément nécessaire à son intégration.

Et pour humaniser, une vidéounion avec tous les collègues permettra à l’employé de s’asseoir moins isolé. De même, il peut être utile de nommer un « tuteur », membre de l’équipe, pour guider l’employé dans ses nouvelles fonctions, répondre aux questions et l’aider dans diverses approches.

En particulier, l’entrepreneur doit veiller à accompagner l’employé en cas de positivité au test PCR, qui sera effectué à l’arrivée sur le sol français. Cela implique de vous trouver une maison pour votre période d’isolement et de vous fournir tous les besoins nécessaires.

Rozenn Gourvennec — Laboratoire de SOPRESS

Formé en journalisme, Rozenn exerce cette profession depuis vingt ans, dont dix pigistes. Ses domaines préférés incluent l’emploi et la formation, sujets sur lesquels il écrit régulièrement pour différentes marques de Figaro Clasifieds : Cadremploi, Le Figaro Economics, Student Figaro et FigaroreClutador.

Actu
Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!